Étude de cas
Image

GRANASA : Une adaptation innovante du journalisme populaire au web en un temps record

EXTRA, le quotidien le plus distribué en Équateur, captive l’attention du secteur pour son architecture simple, novatrice et « look & feel »

Située dans la ville industrielle de Guayaquil, GRANASA (Gráficos Nacionales, S.A.) est une entreprise de presse équatorienne fondée en 1973 par Galo Martínez Merchán. Son activité principale est basée sur la publication de deux quotidiens – « EXTRA » et « Expreso » – et sur l’impression de journaux et de magazines. Actuellement, la société est toujours détenue par la même famille et dirigée par le Docteur Galo Martínez Leiske, le fils du fondateur.

Expreso s’est fait un nom dans le pays pour son statut de quotidien national généraliste ainsi que pour les services qu’il fournit, aussi bien imprimés qu’en ligne. Il est tiré quotidiennement à 20.000 exemplaires et possède un Club d’Abonnés en ligne offrant des promotions et des avantages dans presque tous les secteurs. Par exemple, la course « Competencia Atlética », qui n’a pas connu d’interruptions en 42 ans et à laquelle participent près de 20.000 personnes, est particulièrement célèbre.

Pour sa part, EXTRA est un quotidien populaire occupant la première place dans le classement des quotidiens les plus distribués en Équateur en dépassant les 100.000 exemplaires par jour.

L’innovation ainsi que la nécessité de pouvoir compter sur une infrastructure technologique de pointe a toujours été dans l’ADN de GRANASA. En effet, il fut notre premier client d’Amérique Latine à parier dans les années 2000 sur la solution MILENIUM de Protecmedia pour moderniser sa Rédaction et ses processus de production éditoriale.

Il fut également novateur en intégrant la première génération de Web CMS développée par Protecmedia, appelée MILENIUM Web, ce qui lui permis de pouvoir compter sur une Rédaction bi-média dans un scénario de convergence technologique, de polyvalence et de forte productivité.

Avec l’apparition des tablettes et smartphones, l’entreprise n’est pas restée à la traine. Elle a lancé ses propres kiosques numériques pour offrir à ses lecteurs et ses annonceurs toute sa gamme de produits.

Le défi consiste à transférer au web le langage propre du journalisme populaire.

Mais l’essor numérique ne s’arrête jamais. La croissance des réseaux sociaux, l’apparition de nouvelles formes de partage de l’information, de diffusion et d’interaction avec les lecteurs, nécessitent de repenser la stratégie commerciale pour redéfinir les flux de travail et intégrer toutes ces nouvelles possibilités efficacement dans une Rédaction multimédia et multicanal. La première phase s’est achevée avec le lancement, au début de l’été 2016, de la refonte du site Web du quotidien Expreso s’appuyant sur la solution ITER Web CMS de Protecmedia.

Mais le véritable défi de l’ensemble du projet fut de sélectionner la stratégie adéquate pour transférer au Web le langage propre du journalisme populaire représenté par le quotidien EXTRA. En effet, le format et la narration de ce type de contenu requièrent une analyse éditoriale profonde, afin de déterminer la meilleure formule visuelle ainsi qu’une architecture du site et de navigation répondant au profil du lecteur de ce type de publication.

Marcos Vaca, le Gestionnaire de Contenus Éditoriaux de GRANASA, résume ainsi les objectifs poursuivis du point de vue éditorial, organisationnel, publicitaire et technologique :

Différencier les contenus de la plateforme “off line” de celle “online” afin de générer une vague d’actualités multimédias et multiplateformes.

Intégrer dans le processus la Rédaction d’EXTRA, afin que les journalistes puissent débuter une réelle courbe d’apprentissage vers le journalisme multimédia.

Analyser les comportements et les besoins de l’audience, afin de générer les contenus qu’elle recherche. Proposer des contenus originaux permettant d’attirer de nouveaux types de communautés, pour ainsi augmenter le poids éditorial et accroître l’audience.

“Nous voulons nous placer dans les 10 premiers médias numériques du pays et créer une relation commerciale avec une moyenne de 10 clients par mois. Nous souhaitons que ce soient aussi bien des clients à grande échelle que des clients visant la base de la pyramide commerciale”.

Concevoir un site Web qui prenne en compte “l’expérience utilisateur”. En partant des statistiques vers le contenu, du contenu à la conception, de la conception à l’implémentation et de l’implémentation à l’élaboration du contenu.

En ce sens, il fut décidé de réaliser un site Web « responsive » pour assurer la cohérence d’une telle expérience sur tous les supports.

Créer pour GRANASA un laboratoire de création de nouveaux récits en continu.

Choisir un modèle publicitaire attrayant pour les clients.

Sous la direction du Gestionnaire de Contenus Digitaux, l’équipe de GRANASA constituée spécialement pour le déploiement du projet débuta sa mission le 1er Juin.

Au cours de ce mois, les principales activités furent centrées sur l’analyse des audiences et leur comportement. Cela contribua à argumenter le débat sur le modèle éditorial à adopter, avec ses pour et ses contre. En parallèle de ces discussions, les rédacteurs purent suivre une série de formation au journalisme numérique.

“Approfondir le débat sur le modèle journalistique, commercial, et même de conception est la clef du succès. Il est important d’avoir de nombreux points de vue externes afin de s’inspirer d’idées déjà éprouvées.

Le mois de Juillet permis de déterminer le modèle publicitaire, le style des contenus ainsi que le design ou look & feel. Au milieu du mois, le Gestionnaire de Contenus Digitaux expliqua à Protecmedia les conclusions et la conception choisi. Protecmedia fit une contre-proposition afin d’utiliser ses propres éléments issus du Catalogue de Templates Responsive pouvant être adaptés aux besoins de GRANASA et ainsi, accélérer la mise en œuvre du projet.

Le projet nécessita quelques nouvelles fonctionnalités. Protecmedia chercha donc des solutions pour 80% d’entre elles et le reste fut reporté à l’étape suivante. Protecmedia travailla également sur la formation d’une stratégie publicitaire par sections.

Le 31 août le nouvel EXTRA fut dévoilé sur le réseau. En à peine un mois, les principaux besoins du projet furent techniquement résolus.

Les premières données obtenues depuis le lancement du nouveau site Web sont encourageantes :

D’après le classement alexa.com, Extra.ec se trouve en 159ème position en Equateur, alors qu’en Juin il occupait la 346ème place.

Au niveau mondial, il a grimpé de la place 165 527 où il se trouvait au mois de Juin, à la place 105 301.

Les visiteurs uniques ont doublé par rapport au mois de juin.

La quantité de pages vues a augmenté considérablement, passant de 2.792.437 en Juin à 4.114.191 en septembre.

“Pour nous, cette refonte a été l’occasion de créer un site Web en constante évolution éditoriale et commerciale. L’idée fut de créer un modèle journalistique durable et qui à terme, permettra une convergence avec d’autres plateformes”.

Le temps passé sur le site a lui aussi doublé, passant à 5 minutes.

Les informations les plus lues viennent des sections showbiz et chronique, ce que confirme l’analyse réalisée auparavant.

L’utilisation de la vidéo dans les articles augmente le temps passé sur ceux-ci.

La moyenne des caractères utilisés dans les principaux articles est de 1500.

En septembre aucun sujet viral n’a été enregistré parmi les nouvelles les plus lues.

La nouvelle architecture du site comprenant peu de sections, ainsi qu’une page d’accueil type Pinterest ont suscité la curiosité des médias concurrents.